Le WWF attaque Veolia pour publicité mensongère

jeudi 6 janvier 2005

Communiqué de presse du WWF

Paris, le 23 juin 2003

Veolia s’achète une image verte : le WWF l’attaque en référé pour publicité mensongère

Suite à la plainte du WWF en référé contre Veolia Environnement, anciennement Vivendi
Environnement, pour publicité mensongère, en date du 13 juin 2003 auprès du Tribunal de Grande
Instance de Nîmes, celui-ci s’est déclaré aujourd’hui incompétent au profit du Tribunal de Grande
Instance de Paris.

Visiblement, l’institution nîmoise ne souhaite pas prendre partie sur les enjeux que fait courrir cet
incinérateur à toute la région. Les Nîmois sont donc privés d’un vrai débat ! Ils peuvent continuer à
être scandaleusement désinformés par Veolia alors que de nombreux dangers menacent leur santé
par l’émission des 136 000 tonnes de déchets rejetés en sortie d’incinérateur.

Le WWF s’est opposé et continuera de s’opposer à cette campagne de désinformation de Veolia et fera donc appel de ce jugement.

Le WWF s’indigne de cette décision qui empêche un débat sur le fond et cache la sombre réalité de
l’incinération des déchets, thème sous-jacent de la campagne publicitaire de Veolia. Soucieuse
de présenter l’image d’une entreprise moderne, performante, envisageant le bien-être des
générations futures, /d’améliorer son image auprès de l’opinion publique/, la société a lancé une
campagne nationale de publicité qui vante le mérite de sa filiale Onyx, dans la gestion des déchets,
les techniques de recyclage et l’amélioration du traitement. Le message " la filiale de Veolia a traité
en 2002 plus de 54 millions de tonnes de déchets issus de cinq continents. Un poids qui ne pèsera
plus sur la nature" est erroné et délibérément trompeur car il sous-entend que l’énorme
quantité de déchets traités a été réduite à néant
. La formulation induit incontestablement le
grand public en erreur (Cf article du Code de la Consommation), car le texte semble affirmer que le
traitement des ordures ménagères par incinération ne génère aucun résidus solides, liquides ou
gazeux ni aucune pollution. Or, la publicité omet de préciser que pour réduire à néant ces 54
millions de tonnes, Onyx à notamment eu recours à l’incinération, procédé qui génère une grande
pollution.

Les chiffres fournis par Onyx, opérateur de l’usine d’incinération en construction à Nîmes, en sont la
meilleure preuve : pour 110 000 tonnes de déchets brûlés, on relève :
- 102 500 tonnes de gaz carbonique
- 29 090 tonnes de mâchefers
- 4 575 tonnes de refium
- 60 tonnes de polluants toxiques en sortie de cheminée

Au total, 136 000 tonnes qui pèseront sur l’environnement nîmois ! (soit plus que les déchets
en entrée, les carburants nécessaires à la combustion alourdissant la note !)

En outre, cette publicité pourrait sous-entendre que les efforts de réduction et de tri sélectif des
déchets réalisés par les particuliers et les collectivités territoriales sont inutiles puisque Veolia s’en
charge pour vous !

Télécharger le document original

Contact presse :
Béatrice Jouenne, tel : 01 55 25 84 70, mail : bjouenne@wwf.fr


WWF France
188 rue de la Roquette
75011 Paris

Tel : +33 1 55 25 84 84
Fax : +33 1 55 25 84 74
www.wwf.fr


Commentaires

Brèves

6 avril - La Réunion : Une plainte déposée par Ileva contre l’artiste Richard Riani

C’est l’incompréhension la plus totale pour Richard Riani. L’artiste saint-pierrois, également (...)

1er mars - La Réunion - Le projet d’incinérateur dans le sud continue de faire des vagues

"Non à l’incinérateur, mon avenir lé pas un joué". Mobilisation citoyenne ce matin devant le siège (...)

23 janvier - Dans la vallée de l’Arve en Haute-Savoie, une analyse sur les dioxines alimente la controverse

Une semaine après la publication d’une étude sur les dioxines dans la vallée de l’Arve (...)

23 janvier - Incinérateur de Lunel-Viel : les résultats d’une nouvelle étude jugés "inquiétants" par l’Amies

Le porte-parole de l’Association des médecins indépendants pour l’environnement livre les derniers (...)

13 janvier - La Réunion - Le collectif « Non à l’incinérateur » épluchera le marché du Pôle Déchets Sud

L’attribution du marché de l’outil de traitement multifilière d’Ileva, pour 374 millions d’euros, (...)

12 janvier - La Réunion - Le collectif "NON à l’Incinérateur" se mobilise

Le collectif citoyen "Non à l’incinérateur" se mobilise contre le projet d’unité de valorisation (...)